Author:
• mercredi, novembre 04th, 2015
Bolivie

L’union fait la force.

Bolivie

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Che Guevara

Che Guevara

 

La monnaie de la Bolivie est le bolivianos : 1 euro = 7,50 bolivianos

 

1 novembre

1

C’est parti, nous nous dirigeons vers la frontière.

2

C’est le bazar nous passons juste entre les pierres.

Bureau d’immigration du Pérou : nous redonnons les fiches individuelles perçues à l’entrée et tampon de sortie sur le passeport.

Pour le véhicule nous présentons l’autorisation provisoire : un coup de tampon, nous récupérons une partie du papier le tout en dix minutes.

3

Sitôt le pont : la Bolivie.

Bureau d’immigration de la Bolivie : une file d’attente assez importante devant nous, un policier nous précise que nous n’avons pas besoin de remplir de fiche individuelle avec nos passeports européens, 20 minutes plus tard une photo et le tampon d’entrée automatiquement pour 90 jours.

Pour le véhicule : présentation du passeport conducteur plus photocopie, photocopie de la carte grise et du passeport avec tampon d’entrée Bolivie, contrôle du n° du châssis sur le véhicule et autorisation de 30 jours.

Total 1 heure, personnel aimable, pas d’assurance sur place nous verrons à la Paz.

Premier km sur le sol Bolivien.

Premier km sur le sol Bolivien.

5

Direction la Paz environ une centaine de km.

6

Premier changement les briques ont remplacé la terre.

7

Banlieue de la Paz.

8

Entrée dans la capitale la plus haute du monde (3600 m).

9

Comme toutes les capitales ça bouchonne.

10

Représentation du Che faite de pièces métalliques de toutes sortes.

11

Quartier pauvre, lessive sur le trottoir.

12

.

13

Vieux Dodge V8 essence avec un bruit inimitable.

14

Increvable, toujours en service.

14BIS

Les chauffeurs ont du mérite.

15

La Paz 1,6 million d’habitants avec sa banlieue.

16

.

17

L’inclinaison de certaines rues est impressionnante parfois les petites vitesses sont les bienvenues.

18

Quelques rues en galets

19

.

20

Ces formes sont dues à l’érosion de la partie supérieure des montagnes.

21

Quartier beaucoup plus chic.

21BIS

.

22

Nous trouvons cet Hipermaxy avec parking sans limitation de hauteur.
S 16°32.976 W 068°04.118

Bivouac au hasard dans une rue, le rallye français est bien connu ici. S 16°32.991 W 068°04.361

Bivouac au hasard dans une rue, le rallye français est bien connu ici.
S 16°32.991 W 068°04.361

2 novembre

Ce matin nous nous rendons dans un cabinet d’assurances (Allianz), il est 9 heures mais la porte est close, avec un certain étonnement le concessionnaire Renault à côté est également fermé, le doute s’installe, nous feuilletons notre guide sous la rubrique « jours fériés » bingo aujourd’hui c’est la fête des morts, tant pis nous reviendrons.

1

Nous prenons la direction route de la mort, célèbre route connue pour sa dangerosité dont tout le monde a dû voir les reportages à la télé.

2

Petit contrôle, le policier me fait signe de descendre, je lui tends les photocopies de nos passeports et il me dit simplement, vous êtes français ?,  si señor, vous allez où ?, la ruta de la muerte, il me dit à 10 minutes sur la droite, gracias.

3

C’est dans la pluie et le brouillard que nous prenons la piste.

4

Au bout d’un km village abandonné, idéal pour le déjeuner.

5

Nous repartons.

6

Conditions difficiles pour les photos.

7

Belle bâtisse en rénovation.

8

Toujours dans les nuages.

9

Certains aménagements facilitent le croisement.

10

.

11

Ancien pont, nous profitons de la cascade pour faire le plein d’eau.

12

.

Nous arrivons dans un minuscule village dont le nom ne nous dit rien, nous roulons depuis longtemps et sachant que la « route de la mort » ne fait que 35 km le doute s’installe… Nous faisons le point et oups ! nous ne sommes pas sur la bonne piste, la fin de la « route de la mort » n’est pas très loin mais nous ne voulons pas la prendre à contre sens car de nombreux VTT la descendent, nous continuons sur cette piste 55 km ensuite autant sur la nouvelle route pour retrouver le départ de cette fameuse route, j’ai un peu la rage en moi, comment avons-nous été aussi nuls avec 2 GPS, une carte papier et deux cervelles ? Je pense que la raison vient des 2 dernières…

13

Traversée de plusieurs villages.

14

.

La nuit est tombée malgré tout je continue. Sur la nouvelle route nous suivons une voiture qui roule plutôt bien et me sert de lièvre quand tout à coup elle stoppe net, nous apercevons de grosses pierres sur la route, nous descendons pour constater, il s’agit d’un éboulement qui vient de se produire. Soudain dans la nuit noire nous entendons des bruits de pierres, nous retournons en courant jusqu’aux voitures, le bruit s’est calmé, nous revenons sur les lieux, entre-temps d’autres voitures sont arrivées, il est possible de déplacer certaines pierres avec de gros bras mais au risque d’en prendre d’autres sur la tête, nos phares éclairent uniquement la route, je retourne à la voiture chercher ma torche afin d’éclairer d’où provient l’éboulement, cela rassure tout le monde en moins d’une minute les gros bras dégagent un passage sauf moi qui tient la torche ! Bon cela m’arrange bien vu mes bras… Et pas de perte de temps nous dégageons, il nous reste 15 km, comme quoi la nouvelle route peut être aussi dangereuse.

15

Cette fois c’est la bonne, il est 20 h 30, la photo est floue mais nous sommes prêt pour un nouveau départ demain matin (notre erreur est d’avoir pris une piste trop tôt).

16

Après 7h30 de volant pas besoin de berceuse, une bonne nuit au calme au tout début de la piste   S 16°17.758 W 067°49.496 altitude 3091 m.

3 octobre

1

Il a plu une bonne partie de la nuit et c’est dans le brouillard que nous prenons la piste.

2

Toujours un temps catastrophique pour les photos, tout de même un avantage pour ceux qui ont le vertige, on ne voit rien.

3

.

4

.

5

A force de descendre nous avons quitté le brouillard.

6

Vers la fin du parcours surprise péage : 25 bs par personne soit 3,30 €
(si vous êtes nombreux cachez-vous, pas de contrôle dans le véhicule).

7

4 km avant la fin du parcours nous déjeunons près de cette cascade où nous faisons un peu de lessive et un brin de toilette au G.

8

Nous sommes à 1400 m et il fait 25°.

9

Une myriade de papillons vient si désaltérer.

10

.

11

.

12

.

13

.

14

.

Petit compte rendu de cette fameuse route, de nos jours ce qui fait le plus peur c’est le nom qui lui est attribuée à juste titre à l’époque où tout le trafic s’effectuait sur cette piste et le croisement avec des camions lourdement chargés comportait de gros risques (de nombreuses croix fleuries en témoignent en bordure du ravin) mais aujourd’hui beaucoup de touristes en VTT la fréquentent avec les petits bus des agences qui les accompagnent. Pour ceux qui hésiteraient, selon moi n’importe quel camping-car jusqu’à 8 m de long peut emprunter cette piste sans aucun risque, on y trouve de beaux endroits pour le bivouac et pause-déjeuner. Seule particularité de cette piste, rouler à gauche et ne pas avoir peur du vide. Conclusion : une promenade de santé avec de magnifiques paysages.

&(

Nous avons quitté la « route de la mort » mais il est indiqué de rouler toujours à gauche avant de rejoindre la nouvelle route.

16

Danger ? renard volant !

17

Retour vers la nouvelle route à Yolosita.

18

C’est dans la purée de pois pour une seconde fois que nous reprenons la nouvelle route direction la Paz.

19

Et sous la pluie.

20

Nous sommes passés hier de nuit mais de jour on se rend mieux compte de l’état de la route par endroits mais dans l’ensemble elle est en très bon état.

21

Nous approchons de la Paz avec un ciel bleu !

22

Toujours la pagaille dans un concert de klaxons.

23

Toujours de beaux paysages…

24

.

25

Nous allons dormir devant le cabinet Allianz, ne pas arriver avant 21 h sinon stationnement impossible. S 16°31.041 W 068°07.282

4 novembre

A l’ouverture des bureaux, 8 h 30, nous souscrivons une SOAT (RC) pour 2 mois, 80 bs (environ 10 €), personnel très aimable. Soyons clair depuis que nous avons quitté le Mexique le véhicule n’est jamais assuré.

1

Nous allons à l’hôtel restaurant Oberland seul endroit à notre connaissance qui accueille les camping-cars.

2

Tenu par des suisses, confort européen = prix européens (environ 16 € / 2 personnes).

3

Camping Oberland.
S 16°34.319 W 068°05.267 altitude 3285 m.

 

 

Category: BOLIVIE 2015
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.