Author:
• mercredi, novembre 18th, 2015

15 novembre

1

Hier au réveil un oiseau, ce matin au réveil des lamas.

2

.

3

.

4

.

5

On les aime nos lamas, ils sont magnifiques !

6

.

7

.

8

.

9

Petite toilette du matin, on se roule par terre.

10

Un deuxième troupeau arrive.

11

En empruntant le même chemin que nous.

12

La propriétaire.

13

.

14

.

15

.

16

.

17

.

18

.

19

Fier comme Artaban !

20

Y aurait-il eu tromperie ?

21

.

22

L’endroit est idyllique, nous y passons une bonne partie de la journée.

23

Il est 16 h nous levons le camp.

24

.

25

.

26

.

27

Une petite dernière.

28

Direction les geysers Sol De Mañana.

29

.

30

.

31

.

32

.

33

.

34

Nous longeons encore quelques lagunes.

35

.

36

.

37

.

38

Nous traversons une étendue désertique.

39

.

40

Nous arrivons dans le salar de Chalviri.

41

.

42

Et encore une !

43

.

44

Nous arrivons aux geysers.

45

Il est 18 h nous sommes à 5000 m et déjà il gèle.

46

.

47

Ne pas trop respirer les vapeurs qui sont toxiques.

48

.

49

.

50

Les gaz qui s’en échappent sont nauséabonds, ils nous prennent à la gorge.

51

La nuit tombée nous quittons les lieux.

Nous nous rendons à la douane qui se trouve à 6 km pour la sortie du véhicule. S 22°26.445  W 67°48.357Le bureau se trouve dans une exploitation minière et géothermie au milieu de nulle part. Le douanier appose les tampons de sortie, il en fait une photocopie, nous la remet et c’est fini. Bureau ouvert jusqu’à 20 h. Nous ne dormons pas sur place, nous sommes à plus de 5000 m et ça caille vraiment, nous rebroussons chemin de 26 km jusqu’aux thermes.

52

Bivouac toujours dans la réserve sur le parking des thermes.
S 22°32.081 W 67°38.979 altitude 4424 m.

16 novembre

Au lever du jour le thermomètre annonce -9°, une chance pour nous malgré l’altitude et le froid la chaudière accepte de démarrer et nous réchauffe la cabane.

1

Ce matin pas beaucoup d’amateurs pour les thermes, l’eau est à 37° mais à 8 h la température de l’air n’est que de 4°.

2

Direction les lagunes Blanco et Verde.

2BIS

Nous apercevons le désert de Salvador Dali.

3

.

4

.

5

.

6

.

7

.

8

.

9

.

10

.

11

.

12

Nous décidons d’aller voir la mine abandonné Horsu.

13

Un km avant la mine nous tombons sur cette unité militaire.

14

Je demande si cela est possible de visiter la mine, très gentiment il nous ouvre la barrière.

15

Nous approchons du site.

16

Je descends pour prendre cette photo et là je m’aperçois vite que l’air est irrespirable !

17

Une odeur de soufre nous prend à la gorge.

18

Nous sommes très étonnés qu’il soit autorisé de visiter ces lieux.

19

Nous hésitons un instant de faire demi-tour ou continuer.

20

Finalement nous traversons le village toutes vitres fermées.

21

Nous continuons la piste dans un air beaucoup plus sain.

22

.

23

.

24

Endroit idéal pour la pause déjeuner.
S 22°39.884 W 67°35.628

25

.

26

.

27

.

28

Nous retrouvons la piste pour sortir de la réserve.

29

Et direction la frontière du Chili.

30

Les vigognes, seuls occupants des déserts.

31

Dernier visage de la Bolivie.

A la frontière nous confirmons il y a bien un service migration mais pas pour le véhicule, nous présentons nos documents et remettons la sortie de territoire du véhicule établie la veille, en 5 minutes nous repartons direction San Pedro de Atacama.

Category: BOLIVIE 2015
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.