Author:
• jeudi, février 07th, 2013

Armoirie maroc

Si vous glorifiez Dieu,

Dieu vous apportera la victoire

En 2010 une idée : pourquoi ne pas aller taquiner les pistes marocaines en quad ? J’en fais part à Michèle qui, pas plus rassurée que ça, est prête à relever le défi. A la mi-mars, direction le Maroc pour 4 semaines. Sans doute à cause de l’excitation, 10 mn avant de partir, impossible de me souvenir où j’ai mis les doubles des clefs. Ne voulant pas prendre de risque inutile, nous nous arrêtons à la première grande surface aux abords de Tours pour refaire toutes les clefs. Une heure perdue, ça commence fort, ce n’est pas grave, nous sommes en vacances !

Le premier jour nous traversons la France, le deuxième l’Espagne, je roule la nuit et vers 6 heures du matin on s’arrête dormir. La nuit en Espagne les parkings au bord des voies rapides n’ont pas toujours bonne réputation et le fait d’avoir les quads sur le plateau n’aide pas à la discrétion. Au matin du 3ème jour nous embarquons à Algeciras. Une fois sur le pont du bateau nous profitons d’un soleil radieux, en sirotant un café. Un bruit d’hélice se fait entendre accompagné de quelques vibrations, nous regardons notre vieux continent s’éloigner. Pour les voyageurs en herbe que nous sommes, c’est un moment particulier, c’est la première fois que nous quittons l’Europe. Débarquement à Ceuta puis direction la frontière marocaine. Michèle se met au volant dans la file d’attente et je fais la queue au premier guichet pour les passeports. Après 1/4 d’heure je passe au 2ème guichet pour les véhicules. Michèle a préparé les documents sur le Net et là ça coince : 4 cartes grises pour 2 personnes… Est-ce que leur programme informatique n’accepte pas cette situation, on n’en sait rien, le douanier m’explique de mettre un deuxième véhicule au nom de madame en me remettant des feuilles vierges. Pendant ce temps Michèle se débrouille comme elle peut dans la file de voitures car tout le monde passe, sauf nous, et nous finissons par gêner. Je retourne au guichet avec les nouveaux papiers. A voir sa tête je comprends que ça « recoince » puis son ordinateur bug, écran noir… Décidément ce n’est pas notre jour, il m’indique d’aller au guichet plus loin, ce que je fais et j’attends de nouveau, il n’y a personne au bureau,  je dois inscrire sur la feuille de Michèle son quad + la remorque et moi le fourgon + mon quad. Du coup il y a des ratures dans tous les sens, ce sont de véritables chiffons mais maintenant ça lui convient et il appose les tampons tant désirés. Nous remarquons que tout se passe dans une ambiance très décontractée : Il n’y en a qu’un qui est bien énervé intérieurement ! Il va falloir que je m’habitue à raisonner africain, le petit manège a duré presque 2 heures. Nous prenons la route direction Ouarzazate par l’autoroute et de suite nous découvrons ce décalage avec l’Europe : il y des piétons qui traversent, d’autres sur le bord avec leur mule. Nous roulons jusqu’à la dernière station avant de sortir de l’autoroute et nous adoptons la position horizontale bien méritée !

En France nous avons acheté les guides Gandini qui sont une référence en la matière pour le Maroc dont celui des campings. Nous nous posons à Agdz à 50 km au sud est de Ouarzazate. Nous laissons notre attelage puis nous partons pour deux jours. Nous emportons 4 bidons de 10L de carburant (350km d’autonomie), 8L d’eau, quelques outils, de la nourriture et des vêtements, ah j’oubliais, les fameuses pilules pour la tourista, on ne sait jamais, des médocs de base et la carte Michelin avec une boussole car le GPS peut avoir des caprices. A ce propos Michèle s’est procurée des traces auprès de Jacques GANDINI qu’elle a téléchargées dans le GPS. Comme chacun sait en quad il n’y a pas de copilote pour faire le suivi topo. Nous avons repéré les campings qui ont des chambres à louer, ce qui nous évite d’emporter une tente et le couchage. Trop de charge pourrait nuire au plaisir du pilotage.

Pas de suivi de carnet de route au jour le jour, cependant nous vous proposons quelques clichés.

Arrêt pipi entre Marrakech et ouarzazate
Arrêt pipi entre Marrakech et Ouarzazate.
Fleur du désert
Fleur du désert.
Eucalyptus au mois d'avril

Eucalyptus au mois d’avril

Notre premier camping à Agdz
Notre premier camping à Agdz.
La vallée du DRAA
La vallée du Draa.
Sa belle palmeraie
Sa belle palmeraie.
Vous la voyez ?
Vous la voyez ?
C'était bien elle !

C’était bien elle !

En mars nous cherchons déjà de l'ombre

En mars nous cherchons déjà de l’ombre.

Je vais pouvoir me défouler !
Je vais pouvoir me défouler !
Gaétan qui se lâche !
Gaétan qui se lâche !
A donf... et toujours seule au monde
A donf… et toujours seule au monde.

 Erg Chebbi belle ballade avec Anna et Denis, nous les avons rencontrés la veille au terrain de camping, des habitués du Maroc. Ils nous ont gentiment proposé une journée de piste ensemble. Cette belle virée de 310 km est venue à bout de nos muscles, nous étions "Raide-mort", cela ne nous a pas empêché de finir la soirée devant un tajine.

Erg Chebbi belle balade avec Anna et Denis, nous les avons rencontrés la veille au terrain de camping, des habitués du Maroc. Ils nous ont gentiment proposé une journée de piste ensemble. Cette belle virée de 310 km est venue à bout de nos muscles, nous étions « raides morts », cela ne nous a pas empêchés de finir la soirée devant un tajine.

Erg chebbi
Erg Chebbi.
Il est mignon le petit
Il est mignon le petit.
Camping de Foum-zguid au Sable d'Or

Camping aux sables d’or à Foum Zguid. Nous sommes seuls.

Notre chambre.
Notre chambre.
Arrivés à Zagora le terrain de camping que nous avions prévu est fermé. Pris par la nuit

Arrivés à Zagora le terrain de camping que nous avions prévu est fermé. Pris par la nuit on se retrouve au palais Asmaa. Petite folie mais quel plaisir !

Palais Asmaa
Palais Asmaa.
Son jardin avec sa piscine
Son jardin avec sa piscine.
Ses chambres
Ses chambres.
Gorges du Dadès
Gorges du Dadès.
Camping aux gorges du Dadès

Camping aux gorges du Dadès. Les deux piliers d’entrée servent de réserve pour les légumes du restaurant.

Tranquille Mimile !
Tranquille mimile !
Petite pause
Petite pause.
Station d'essence au souk pour faire les pleins
Station d’essence au souk pour faire les pleins.
Un petit coin de fraîcheur
Un petit coin de fraîcheur.
Nos premiers sommets enneigés
Nos premiers sommets enneigés.
Belles couleurs
Belles couleurs.
En pleine montagne rencontre d'un paysan, nous échangeons nos montures le temps d'une photo

En pleine montagne rencontre d’un paysan, nous échangeons nos montures le temps d’une photo.

29

Les paysages surprennent toujours
Les paysages surprennent toujours.
Toujours aussi beau !
Toujours aussi beau !
On se croirait sur le toit du Maroc
On se croirait sur le toit du Maroc.
L'air est frais on cache les oreilles
L’air est frais on cache les oreilles.
Nos premiers tours de roue dans les neiges du Haut Atlas
Nos premiers tours de roues dans les neiges du Haut-Atlas.

35

Nous croisons une équipe en difficulté avec leur fourgon bloqué dans la neige. Je leur propose de les tracter sur 200 mètres, heureux d'être sortis d'affaire, ils nous invitent

Nous croisons une équipe en difficulté avec leur fourgon bloqué dans la neige. Je leur propose de les tracter sur 200 mètres. Heureux d’être sortis d’affaire, ils nous invitent à dîner chez eux. Nous déclinons leur invitation en leur expliquant que nous devons rentrer au camping qui est encore loin. Alors ils nous offrent des oranges, quel sens de l’hospitalité ils ont ces Marocains ! Cela change de la France. Belle leçon !

 

Encore des sommets
Encore des sommets.
 
Passage à gué
Passage à gué.
Un relais 4x4 selon le guide Gandini nous y sommes restés 3 jours, tranquilité assurée.

Un relais 4×4 selon le guide Gandini. Nous y sommes restés 3 jours, tranquillité assurée. Une fois de plus nous sommes seuls.

 

Piste au fond d'un oued, un peu hard !
Piste au fond d’un oued un peu hard !

40 ter  40

On se croirait en Espagne
Ca nous rappelle l’Espagne.
On serre les fesses !
On serre les fesses !
On desserre les fesses !
On desserre les fesses !
Tout est bon pour le lavage
Tout est bon pour le lavage.

A Bi-Tajjite

 A Bi-Tajjite rencontre de Youssef à sa station, nous lui donnons le bonjour d’un ami qui habite notre région. Le soir nous sommes invités à diner, un vrai régal et un accueil chaleureux. Le lendemain il nous propose d’aller visiter la mine de plomb et de zinc qu’il exploite avec une poignée d’ouvriers.

Entrée de la mine
Entrée de la mine.

Visite de la mine en quad, qui l’eut cru ? Pour Michèle pas de problème mais moi qui ai des tendances claustrophobes, je ne suis pas plus à l’aise que ça. La galerie est petite, noire et très poussiéreuse.

 

47
Tellement content d’en être sorti vivant !
Système judicieux contenant des braises pour maintenir les tajines au chaud

Système judicieux contenant des braises pour maintenir les tajines au chaud.

49

Eh bien voilà venu le moment de vous saluer et de vous dire à bientôt pour de nouvelles escapades.

Category: ARCHIVES
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.