Author:
• dimanche, décembre 13th, 2015

10 décembre

A la sortie de Nonogasta nous prenons du gasoil et profitons de la wifi à la station et surprise, les P’tits belges arrivent ! 

Mais les nouvelles ne sont pas très bonnes, pour des raisons familiales ils arrêtent leur voyage.

1

Nous décidons de les accompagner jusqu’à Mendoza.

2

.

3

Dans la région la ruta 40 est très bonne.

4

.

5

Un tronçon en travaux.

6

Ce soir nous dormons à San Juan dans la cour de l’hôtel de Carine et Marc.

11 décembre

7

Dès le matin il fait chaud.

8

Dans l’après-midi nous battons le record, le thermomètre affiche 40° !

9

Nous approchons de Mendoza.

10

Arrivés à Mendoza.

11

Transport éco et recyclage.

12

Ici pas de problème réparation sur place.

13

Les rues à Mendoza sont très ombragées.

14

Le G est garé dans l’entrée de l’hôtel, cela coûte moins cher que le camping et une meilleur connexion, de plus une cuisine est à disposition.
S 32°53.513 W 068°51.476 altitude 812 m.

15

Une chambre à 4 lits moins chère qu’une à 2 lits.

16

De 7 à 10 h petit-déj. à volonté inclus dans le prix.

13 décembre

Après 2 jours à l’hôtel la séparation avec Carina et Marc, une chose est sure, nous nous reverrons en Europe.

C’est sous un soleil de plomb que nous prenons la direction de Valdez (1450 km).

1

Nous quittons le centre de Mendoza.

2

Encore de grandes lignes droites.

3

Bivouac à Monte Coman sur la RN 143 à côté de l’ancienne gare qui est devenue le commissariat.
S 34°35.568 W 067°52.527 altitude 518 m.

14 décembre

4

C’est reparti pour quelques centaines de km de ligne droite.

5

.

6

.

7

Quelques rares habitations complètement isolées.

8

Nous traversons la Pampa région immense.

9

Bivouac à Puelen sur la RN 151.
S 37°20.547 W 067°36.667 altitude 440 m.

10

Nous sommes observés !

15 décembre

1

C’est toujours sous un ciel très bleu que nous traversons la Pampa.

2

Nous arrivons à Neuquen.

3

Nous sommes désormais dans le nord de la Patagonie.

4

.

5

A la sortie est de Cipolletti nous faisons le plein de la bouteille de gaz américaine.
S 38°57.837 W 067°58.095

Ce sont des gens très charmants qui nous accueillent, le monsieur est un passionné de monnaie et billets du monde, au moment de partir sa femme nous interpelle et nous offre des pommes.

6

Sur les taillis en bordure de route.

7

.

8

.

Suite 15 décembre

1

Nous allons nous mettre à l’ombre sur le parking d’une station.

Alors que nous sommes concentrés sur l’ordi à trier nos photos, nous entendons bonjour en français, on se retourne, c’est un argentin qui souhaite discuter avec nous, en français pour nous c’est un vrai plaisir. Fernando a vécu près de 4 ans dans le sud de la France avec son épouse Sylvina, nous discutons plus d’une heure, il nous offre gentiment une pochette de cerises de la région puis nous invite à dîner, vers 20 h 30 il revient avec son épouse et nous les suivons jusqu’au restaurant, nous passons une très bonne soirée en dégustant une viande au roquefort et nous font découvrir un vin de la région à se rouler par terre ! Ils nous proposent de dormir chez eux mais ne voulant pas abuser de leur gentillesse nous préférons dormir dans le G garé devant leur maison.

16 décembre

Au réveil, Fernando nous invite pour le petit déjeuner ensuite nous partons en ville avec Sylvina à la recherche de farine de sarrasin que nous ne trouvons plus depuis les USA, nous savons qu’il y a une culture de sarrasin en Argentine mais introuvable dans les magasins traditionnels, après 4 magasins Bio, miracle, nous trouvons la perle rare, ce grain est récolté dans la région de Buenos Aires. De retour à la maison comme il est midi, Fernando rentre du travail et nous garde pour le déjeuner, quelle gentillesse ces argentins ! Ce n’est pas tout, ils nous offrent une bouteille de vin du pays et une bouteille à bulles façon champenoise. Sylvina nous explique que si la rencontre avait été prévue Fernando aurait différé ses rendez-vous afin de passer la journée avec nous. Lors de leur séjour en France ils ont été très bien reçus et souhaitent rendre la pareille, des gens extraordinaires.

2

En compagnie de Sylvina et Fernando, un grand merci à eux !

2

Fernando nous offre une fleur de leur jasmin qui à elle seule nous embaume la cellule (perles de jasmin thé vert).

3

C’est en début d’après-midi que nous continuons notre descente vers le sud.

4

Nous sommes dans une région de la Patagonie où il y a beaucoup d’arbres fruitiers pommes, poires et cerises.

5

Souvent entourés de peupliers pour les protéger des vents violents.

6

.

Nous apprécions de trouver souvent de la wifi dans les stations.

1

Bivouac à Choele Choel devant le cimetière.
S 39°17.474 W 065°38.998

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.