Author:
• vendredi, décembre 18th, 2015

17 décembre

1

Nous nous dirigeons vers Balneario El Condor.

2

A l’heure du déjeuner nous trouvons cet endroit libre d’entrée.

3

Ombre à souhait.

4

Petit paradis avec table, barbecue et bois, idéal pour un bivouac.
S 40°04.536 W 064°37.267

5

Après le déjeuner petite visite à l’église.

6

Malgré sa position isolée l’intérieur est en parfait état, un livre d’or est à disposition.

7

Vue du clocher. L’annexe à gauche dispose de robinets d’eau extérieur.

8

Nous bifurquons à gauche sur la RN 250.

9

A l’entrée du village le GPS indique une station, mauvaise pioche elle n’est plus en service, demain nous sommes quittes pour retourner à Viedma (30 km) puisque la piste à suivre c’est 200 km sans aucun service.

10

Toujours contents de revoir l’Atlantique.

11

Il n’y a pas foule.

12

Ici se trouve la plus grande colonie de perroquets au monde.

13

Des milliers de nids dans la falaise sur 12 km.

14

Ils sont monogames et reviennent toujours au même nid.

14BIS

Nous montons sur le haut de la falaise.

15

.

16

.

17

Pas de chance le ciel se couvre.

18

Ils font un vacarme terrible.

19

Tous sans exception ont le regard vers la mer.

20

.

Nous stationnons sur une petite place pour le dîner. Juste à la tombée de la nuit des centaines de perroquets se rassemblent dans le village pour y passer la nuit, nous avons droit à du grand spectacle, toujours pas de chance avec la météo il se met à pleuvoir.       S 41°02.975 W 062°49.397

21

Une fois tous installés un silence s’installe pour quelques minutes.

22

Une fois de plus sans exception ils regardent tous le soleil couchant (côté opposé à la mer).

23

C’est hallucinant on les croirait en pleine méditation !

Au bout de quelques minutes le concert reprend, certains partent et d’autres restent pour la nuit. Après dîner nous ne prenons pas le risque de dormir sur place, il est minuit et toujours une poignée qui piaille…

24

Ce soir nous choisissons notre chambre avec vue sur la mer !
S 41°03.443 W 062°50.145

4 h du matin la pluie et le vent se déchaînent sur nous, nous décidons de retourner dans le village à l’abri des embruns (bienvenue en Patagonie…).

25

Au réveil la météo n’est pas brillante, pas grand monde dans le village.

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.