Author:
• samedi, février 06th, 2016

3 février

1

Le bitume est revenu, nous allons à Coyhaique.

2

Coyhaique : 50000 habitants, rien de spécial si ce n’est de grands magasins pour faire les provisions.

Nous sommes garés sur la place centrale avec une wifi libre, un homme s’approche de nous avec un « bonjour » bien de chez nous, il habite quelques mois par an dans un petit village à 60 km, il nous invite à lui rendre visite et nous propose une partie de pêche mais ne sera de retour que demain soir.

3

Nous nous rendons à Nirehuao petit village de 120 habitants où Alain demeure.

4

Bivouac face à la gendarmerie.
S 45°15.850 W 71°42.969

4 février

Ce matin météo maussade nous restons à la maison.

1

Dans l’après-midi quelques emplettes dans l’une des épicerie du village.

2

Eglise et école du village.

3

En fin de journée Alain arrive.

Nous sommes très bien accueillis, au menu Alain nous prépare une belle truite fario en papillote : un régal ! Les discussions s’éternisent jusqu’à 2 heures du matin.

5 février

Ce matin un beau soleil, en fin de matinée direction la rivière pour une démonstration de pêche au toc.

4

Alain en pleine action, il maîtrise parfaitement cette technique, il la pratique depuis l’âge de 9 ans.

5

Au bout de 10 secondes la première truite est prise !5

6

Au bout de 3 minutes, 3 truites, il est bluffant !
Il remet à l’eau la plus petite et nous offre les 2 autres pour la route.

Durant les 4 mois qu’il réside au Chili entre novembre et mars en fonction de la météo, il est guide de pêche et cela depuis plus de 20 ans, si vous passez dans le village vous pouvez lui rendre visite, sa maison rouge ornée du drapeau français est facile à reconnaître.

Un grand merci à lui…

7

Nous repartons par une petite piste direction Manihuales.

7BIS

El Pichi appelé également tatou.

8

Nous ne croisons aucun touriste sur cette piste.

9

.

10

.

11

A Manihuales nous retrouvons la carretera austral.

12

Qui nous fait traverser le parc national Queulat.

13

Avec ses plantes aux feuilles géantes.

14

Ses lacs.

15

Et ses glaciers.

16

C’est en fin de journée que nous arrivons à Puyuhuapi.
S 44°04.525 W 072°33.599

6 février

1

Puyuhuapi est situé sur le bord du canal Puyuguapi.

2

Depuis le bivouac nous profitons d’une wifi libre.

3

.

Suite

4

Direction frontière Argentine par Futaleufu sur la 7.

5

En bordure de piste nous faisons une pause dans un camping libre le long du lac.
S 44°13.898 W 072°30.408

6

Petite qui devient grande.

7

De vraies ombrelles !

8

Une forêt enchantée…

9

A la fonte des neiges le niveau d’eau est tel que tout est embarqué !

10

A Villa Santa Lucia nous prenons la piste à droite 235 ch.

En fin d’après-midi dans une courbe on se retrouve par le plus grand des hasards face à un Bremach, aucun doute c’est Odile et Richard et cerise sur le gâteau un bel endroit à côté pour le bivouac.

11

Bivouac face à la rivière.
S 43°25.602 W 072°05.292

12

Bel ensemble ce Bremach avec sa cellule Ormocar.

13

Au cours de la journée nous apercevons quelques courageux dans les rapides.

14

Pour les connaisseurs ce passage est en classe 4.

8 février

Nous nous sommes rencontrés une fois en France il y a 3 ans, nous restons deux jours ensemble. Ils ont une grande expérience de vie en camion, ils ont fait ce choix depuis plus de 30 ans. Nous passons un bon moment ensemble mais le temps passe il nous faut avancer.

15

Direction la frontière au Paso Futaleufu.

16

Bivouac à Trevelin
S 43°04.698 W 071°27.959

Category: CHILI 2015/2016
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.