Author:
• jeudi, mars 17th, 2016

Nous quittons l’argentine et sa Pampa.

Pour info le blue ayant disparu depuis le nouveau gouvernement, nous n’avons pas d’autre solution que les distributeurs pour obtenir du liquide, le taux de change est égal à l’ancien blue, mais, car il y a un mais… Un forfait de 96 pesos (6 €) est appliqué à chaque retrait, de plus le montant est très limité dans certaines banques, la meilleur méthode que nous ayons trouvé : 2000 pesos 2 fois consécutifs dans une HSBC ce qui nous donne 4000 pesos par semaine avec 12 € de frais.

Attention dans certaines régions les stations YPF ne prennent que la carte Visa.

13 mars

1

Nous entrons au Brésil par la ville d’Uruguaiana.

A la sortie de la ville nous nous posons pour le déjeuner non loin de la route, à l’ombre des eucalyptus, une voiture de police s’arrête et très gentiment les deux policiers nous expliquent que nous sommes dans un quartier dangereux, un des deux policiers sort son couteau pour nous montrer le genre d’agression que nous encourons ! Du coup je lui demande si tout le Brésil est comme cela, il me dit non mais dans le quartier il y a des problèmes liés à la drogue et nous conseille d’aller à la station à 5 km, ce que nous faisons dès leur départ…

2

S 29°47.172 W 057°01.222

La station Shell, immense, est un relais routier avec son restaurant, ses douches etc… et une très bonne wifi sur le parking, tout est parfait à part le bruit bien sûr avec tous les bus de touristes qui s’arrêtent et qui ne coupent pas leur moteur le temps du repas afin de garder le car climatisé pour pépé et mémé ! Malgré tout nous y passons la nuit.

14 mars

3

Nous continuons notre route à l’est sur la BR 290.

4

Une vingtaine de km avant Alegrete nous prenons cette piste au hasard.

5

Un jeune homme sort de la propriété, nous lui demandons si nous pouvons passer la nuit ici, pas de problème et nous fait signe que nous pouvons nous installer à l’intérieur de son parc, tant bien que mal je lui explique que nos panneaux solaires préfèrent le plein soleil.

6

Monsieur est difficile, il boude la carotte que je lui tends.

7

T’es beau quand même !

8

Dans la soirée Edhuardo le propriétaire nous rend visite, nous échangeons quelques mots, bien sûr cela tourne à la rigolade, bien utile le dico franco/portugais sur la tablette…
S 29°50.414 W 055°52.904

9

Comme chez les personnes il y a toujours un cas indiscipliné !

15 mars

10

Au matin nous quittons Edhuardo, personnage très sympathique.

A vingt km nous stoppons à Alegrete pour quelques courses, nous devons trouver un distributeur pour obtenir quelques Reais, premier essai à la Banque du Brésil, nous souhaitons retirer 1000 Rs mais nous dépassons la limite alors nous obtenons 500 Rs, nous allons ensuite dans une HSBC où le distributeur nous propose plus de liberté. Cerise sur le gâteau apparemment les banques ne prennent aucune commission. Les cartes bancaires sont acceptées dans la plupart des stations (gasoil norme EU disponible) et magasins.

Et là devinez quoi ?

Et là devinez quoi ?

12

Deuxième crevaison à 100 000 km, démontage du pneu et pose d’un emplâtre à l’intérieur.

13

Le coupable carrément un boulon, réparation 6 €.

14

Nous continuons sur la BR 290.

15

Edhuardo nous a expliqué que nous sommes dans une région de grande production de viande bovine.

16

Recherche du bivouac.

17

La vue est belle et bien c’est là !
S 30°11.589 W 055°07.380

16 mars

18

Dans la matinée les premiers passants, toujours agréables et souriants.

1

Il fait très beau, nous restons une deuxième journée.

2

Les quelques passants sont surpris de nous voir ici mais sont toujours aussi agréables.

3

Il accompagne son taureau avec ses chiens en toute liberté.

 

Doucement mais sûrement notre escapade aux Amériques touche à sa fin.

Nous rentrons par bateau accompagné du G avec la société Grimaldi, environ 25 jours de mer avec escales selon le chargement à bord. Ce géant des mers transporte 3 à 4000 véhicules de toutes sortes, une cabine nous est réservée, 12 passagers au maximum selon la législation internationale, au delà il est exigé un médecin à bord… L’embarquement est prévu à Montevideo en Uruguay le 7 avril mais peu changer en fonction du retard ou pas du navire.

Nous sommes actuellement dans l’extrême sud-est du Brésil, touristiquement parlant il n’y a pas grand chose à voir ou à faire mais nous souhaitons nous imprégner un peu du pays hors des sentiers battus.

Category: BRESIL
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.