Author:
• mercredi, mars 23rd, 2016

21 mars 

1

Avant de partir de Pelotas nous faisons le plein des 3 réservoirs, les employés sont attirés par le véhicule.

2

A la station accueil très chaleureux, le temps de prendre un café le patron nous offre ce magnifique album photos du patrimoine de Pelotas !

3

Malgré la barrière du langage le contact avec les brésiliens est des plus agréable.

4

Aucun répit du côté de la pluie.

5

Il y en a beaucoup, ici on appelle ça « fiscalisation électronique » mais ils sont tous indiqués par des panneaux préventifs (ce qui a disparu en France).

Au moment de nous arrêter pour le déjeuner nous faisons signe à un voyageur en vélo et là surprise il est français ! Par cette météo maussade nous partageons notre repas avec lui. Il est arrivé au Canada comme nous en juin 2014 et à son conteur 30 000 km dans les jambes !

6

Nous souhaitons bon courage à Antoine par ce vent et cette pluie qui perdurent.

7

Les pâturages sont gorgés d’eau.

8

Nous apercevons plusieurs familles de capybaras, le plus gros rongeur actuel de 35 à 65 kg.

9

Le capybara nage très bien et vit en groupe, les adultes s’organisent pour garder les petits.

10

La pluie redouble d’intensité.

11

Aucun endroit pour s’arrêter sauf quelques pistes gorgées d’eau, nous décidons de nous arrêter à une station.
S 32°51.182 W 052°42.251

22 mars

12

Les brésiliennes sont adorables !

23 mars

1

On se rapproche de l’Uruguay.

Dans l’après-midi nous utilisons nos derniers réais dans une lavanderia à Santa Vitoria do Palmar, le linge sera prêt demain midi.

2

Bivouac sur le parking de la station à proximité.
S 33°37.642 W 053°16.615

24 mars

Un fois de plus nous profitons de sa wifi et de son petit resto. A propos, à l’heure du déjeuner nous nous servons au buffet après avoir demandé, nous nous installons à table et commençons à manger, la patronne vient vers nous et nous fait comprendre que nous avons omis de peser nos assiettes, nous sommes surpris c’est la première fois mais ce n’est pas grave nous dit-elle nous paierons le prix fort (quantité illimitée), cela tombe bien nous sommes gourmands… (prix fort 6 € par personne).

3

Nos derniers km au Brésil.

4

Quelques cigognes en bordure de route.

Pour info concernant le Brésil plus besoin de l’importation provisoire du véhicule pour un séjour de moins de 90 jours, le véhicule doit obligatoirement entré ou sortir avec son propriétaire, par prudence à l’entrée nous avons juste rempli une fiche individuelle en inscrivant le numéro d’immatriculation, tamponnée par le douanier et laissée à notre sortie du Brésil.

 

Category: BRESIL
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.