Author:
• samedi, mai 21st, 2016

22 avril

1

Mise à quai au port de Santos à la nuit tombante.

2

Quelques centaines de tonnes supplémentaire à bords, le bateau transporte toutes sortes d’engins motorisés, nous y avons vu également un hélicoptère.

3

Le chargement dure une bonne partie de la nuit mais sans nous !

23 avril

4

Au réveil le chargement est terminé.

5

Comme à chaque escale un pilote monte à bord pour assister le commandant à l’accès au port et la mise à quai (c’est un règlement international).

6

L’opération s’effectue en pleine navigation à 10 ou 30 km avant le port selon le chenal à remonter.

7

Au départ comme à l’arrivée deux remorqueurs prennent le navire en charge pour les manœuvres, un qui tire l’autre qui pousse et tout en douceur, nous ne ressentons absolument aucune secousse.

8

.

9

Quelques clichés en quittant le port de Santos.

10

.

11

.

12

.

13

.

14

Il y a aussi l’envers du décor…

15

.

16

.

17

Quelques bateaux de pêche.

18

C’est le week-end certains s’adonnent à leur sport favori.

19

Les plus téméraires viennent taquiner les vagues occasionnées par notre passage.

20

Au risque d’un renversement inévitable…

21

Les plages sont d’une longueur à l’échelle du pays.

22

Il est 10 h 30 et déjà pas mal de monde.

23

.

24

Prochaine escale Rio de Janeiro.

25

Une fois au large récupération des pilotes.

26

Ce midi apéro offert par le commandant spécialité de Croatie son pays d’origine.

27

A présent bien chargé nous avons le cul qui trempe dans l’eau, quand l’océan devient mouvementé la stabilité est meilleure.

Le commandant a donné l'ordre de remplir la petite piscine, rien de tel pour se rafraîchir.

Le commandant a donné l’ordre de remplir la petite piscine, rien de tel pour se rafraîchir.

29

Jour et nuit le pont est libre d’accès pour ce dégourdir les guibolles…

30

La soirée s’annonce plutôt pas mal.

31

Ce soir barbecue.

32

Basco le chef cuisinier et Cruz son bras droit.

33

C’est parti pour plusieurs heures de tournebroche manuel.

33

A tour de rôle les marins se relaient.

33

Cela éveille sérieusement nos papilles !

33

Pendant ce temps une petite visite à la passerelle.

34

Qui est libre d’accès excepté pendant les manœuvres.

35

Ecran radar.

36

.

37

.

38

Malgré toute la technologie embarquée carte papier et journal de bord indispensables.

39

L’automatisme domine mais la surveillance humaine est aussi indispensable.

40

C’est bientôt l’heure…

41

Pour l’occasion nous dînons dehors.

42

Tout à volonté, bière et vin inclus.

43

Le commandant et les officiers.

44

Un vrai festin !
La soirée se termine sur quelques pas de danse des tubes des années 80 voir au-delà…

Category: GRIMALDI 2016
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.