Author:
• mardi, avril 07th, 2015

1 avril

11

Léger ensablement.

12

Nous prenons le ferry pour traverser le golfe de Nicoya.

13

Bivouac à la plage Puerto Caldera. Vers 1 h du matin nous déménageons, trop bruyant (semaine sainte beaucoup de monde sur les plages). Nous finissons la nuit devant l’entrée du parc Curara (au bord de la route) sale nuit !

14

.

2 avril

16

Dès 7 h nous sommes dans le parc Curara.

17

En voici quelques fleurs.

18

.

19

Et quelques aras très hauts perchés.

20

Et difficiles à prendre en photo.

21

.

22

.

23

.

24

Toucan.

25

.

26

.

27

.

28

.

29

.

30

.

31

.

32

.

33

Bivouac à la plage Hermosa. N 09°34.674 W 084°36.490

34

.

3 avril

1

Direction le volcan Irazu.

2

Même ici il est connu.

3

A l’approche du volcan la température chute à la verticale.

4

Il est 19 h il fait 6°, nous sommes au-dessus des nuages à 3200 m.

5

Le parc ferme à 15 h 30, nous dormons à proximité.
N 09°58.916 W 083°50.053

5 avril

1

Direction plage Manzanillo.

2

Ces nids sont construits par les mâles et les femelles choisissent le nid qui leur convient donc par logique son bâtisseur.

3 BIS

Plage Manzanillo N 09°38.576 W 082°41.096

6 avril

4

Nous sommes à deux pas du centro de Rescate Jaguar.
Animaux récupérés blessés ou saisis des trafics, 18 $ par personne avec un guide français.

5

Pélican avec un problème de tendons à l’aile gauche.

6

Bébés caïmans.

7

Fourmilier électrocuté (problème neurologique)

8

Le royaume des grenouilles.

9

.

10

.

11

Chouette.

12

Toucan en liberté.

13 BIS

.

13

.

14

Aussi en liberté.

15

Bébé Margay

 

16

.

17

Antilopes en pleine liberté dans le parc.

18

Notre guide va chercher le paresseux dans son hamac.

19 BIS

2 secondes plus tard il se rendort !

19

Trop mignons !

20 BIS

Ils adorent les fleurs d’hibiscus.

20

.

21 BIS

Le capucin est très curieux et il est toujours prêt à prendre des mains les outils.

21

.

22

.

23

.

24

Non loin de nous que voyons-nous ?
Un G Azalaï ! Le dialogue est limité, ils sont slovènes.

34

.

 

 

7 avril

26

La journée se passe dans la douceur des caraïbes et le soir ambiance discothèque…

9 avril

1

Baignade !

2

Encore baignade !

3

Toujours baignade tellement elle est bonne !

4

Nous savons c’est dur, promis on arrête.

5

Balade en forêt.

6

Belle rencontre d’un paresseux et son petit.

7

.

8

.

9

Singe hurleur.

10

Dernier jour de farniente au Costa Rica.

10 avril

1

Départ pour le Panama

2

Arrivée à la frontière de Sixaola.

Formalité : migration 8$ par personne, assurance véhicule obligatoire 20$, fumigation 3$.

3

Premier cliché du Panama.

4

Beaucoup de verdure et aussi beaucoup d’humidité.

5

Après une quarantaine de km on se pose pour la nuit.
N 09°17.394 W 082°23.842

11 avril

6

Départ humide.

7

.

8

.

9

.

10

Au bout d’une heure de route c’est la cata !

Seb nous annonce au Taki « je n’ai plus d’embrayage », un coup de chance il y a un parking à proximité. Nous sommes au milieu de nul part, après un coup d’œil approfondi on soupçonne l’émetteur d’embrayage, nous allons chercher un mécano à 45 km de là. Et le verdict tombe : il s’agit bien de l’émetteur, une seule solution un plateau pour déposer Globulle chez Ford à David.

11

.

12

Il est 16h nous reprenons la route.

13

.

14

.

15

.

16

.

17

La route est longue et tortueuse.

18

.

Il fait nuit quand nous arrivons chez Ford, nous passons la nuit derrière la concession.

12 avril

Au réveil il nous faut prendre une décision, nous sommes dimanche et il reste 450 km pour le ferry. Alors c’est « l’explosion » de la caravane. Les Globulle attendent lundi l’ouverture de Ford avec un mince espoir sachant que ce modèle n’est pas importé au Panama. Les Polo de leur côté doivent amener leur véhicule sur un autre bateau direction les US et ensuite prendre l’avion. Le moment des au-revoir a sonné bien sur un peu triste et c’est donc seul que nous prenons la direction de Colon.

1

Nous empruntons la Panaméricaine jusqu’à Colon.

Oups ! Depuis que nous sommes entrés au Mexique, les lignes continues ne sont jamais respectées et on prend vite l’habitude. Mais au Panama apparemment c’est terminé, je l’apprends à mes dépends, un motard me fait signe de m’arrêter, j’ai vite compris le problème : avec facture 60 $, sans facture 40 $. Nous observons aussi quelques radars (pistolet).

2

Nous passons à proximité de Panama City.

3

Arrivé au port de Colon nous pouvons dormir sur place, toilettes et robinet d’eau, un privilège car pas habituel.

4

Nous retrouvons quelques voyageurs français.

13 avril

Dès 8 h nous commençons les formalités. Poste de police à 2 minutes pour contrôle du véhicule.    N 09°21.946 W 079°54.113

A 50 m, pharmacie pour les photocopies, il en faut un paquet!, il faut revenir à 15h chercher le dossier pour continuer la paperasse sur le port. Nous allons au centre commercial à 5 minutes du port N 09°21.440 W 079°53.546

Distributeur au centre et au casino pour les dollars. Il est 15h nous récupérons le dossier et revenons au port pour la suite des formalités, achat des billets (600 $ pour le véhicule et une cabine avec douche et hublot). Cela prend la journée entière mais dans une bonne ambiance et nous sommes tous solidaires entre voyageurs. Il est 18h30 nous montons à bord. Ce n’est qu’à 22h que nous larguons les amarres.

 

Category: COSTA RICA 2015
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.