Author:
• lundi, avril 27th, 2015

24 avril

1

Un petit tour dans le quartier historique de Zipaquira avant d’aller au lit.

25 avril

2

C’est sous la pluie que nous quittons Zipaquira.

3

Nous remontons légèrement au nord.

4

Après 40 km de route il nous reste 65 km de piste.

5

Pour arriver au village de Leyva.

6

.

7

Grande place démesurée du village.

8

Son église.

9

Sa deuxième église.

10

Ses rues pavées ne manquent pas de charme.

11

.

12

.

13

Village calme, beaucoup de restaurants et de boutiques artisanales.

14

Pâtisserie française. (Patrice)
N 05°37.787 W 073°31.387

15

.

16

Nous craquons pour petit café et brownies.

17

Dans les galeries marchandes la France est bien connue.

18

.

19

Jour de marché, véhicules de paysans.

20

.

21

Un peu de nostalgie !

22

Baladeuse à touristes !

23

Pick-up Ford bien restauré.

24

Armure de conquistador.

 

25

Toujours par les pistes nous quittons Leyva.

26

Pour se rendre dans une ferme fonctionnant en permaculture.

27

.

28

.

29

.

30

.

31

.

32

Cette ferme est perdue au milieu des montagnes.

33

N 05°41.764 W 073°33.959

34

On s’y sent tellement bien que nous y restons 3 nuits.

36

Il y a l’électricité mais pas l’eau.

37

Un havre de paix.

38

Samyr un volontaire nous montre sa sculpture faite à l’aide d’un marteau et d’un burin bien usés, beau travail !

39

40

.

41

.

42

.

43

.

26 avril

1

Matou en pleine réflexion informatique !

2

Mariela nous fait profiter de la wifi.

28 avril

3

Nous quittons Mariela. Ce n’est pas un camping, mais l’on donne ce que l’on veut.
Merci pour son accueil.

4

Nous repassons par le village de Leyva.

5

Même sur les pistes nous croisons la citerne de gaz.

6

Direction Barbosa au nord ouest de Leyva.

7

Route agréable.

8

Plutôt surprenant mais nous sommes toujours sur la même route !

9

Notre moyenne chute à la verticale.

10

Bivouac à la station, dîner bon marché, wifi et même douche,
mais par contre très bruyant et il fait 30° la nuit !
C’est la première fois que nous dormons les fenêtres et la porte grandes ouvertes !
N 06°20.358 W 074°25.931

29 avril

11

Après une nuit collante, nous reprenons la route.

12

En direction de Manizales à 200 km à l’ouest de Bogota.

13

.

14

.

15

Taxi « la débrouille » pour les jeunes.

16

.

17

Nous arrivons dans les montagnes, la température devient plus clémente.

18

.

19

Nous sommes à 2000 m.

20

Nous attaquons les nuages.

22

Ne pas se laisser distraire dans les virages !

23

Traversée de Manizales.

24

Il nous reste 28 km pour arriver à Chinchina.

25

Au point N 04°57.571 W 75°36.726 tourner dans la ruelle pour accéder à l’hacienda Guayabal, plantation de café.

26

Au bout de 700 m nous arrivons à l’hacienda.
N 04°57.424 W 075°36.431

26bis

L’établissement fait hôtel et restaurant.

30 avril

27

Nous commençons la journée par une dégustation.

28

.

29

.

30

Pendant que les uns dégustent leur café, les autres dégustent leur banane.

31

.

32

Nous sommes dans un cadre idyllique.

33

Départ pour la visite de la plantation.

34

La propriété comprend 64 ha.

35

Au passage un cacaoyer.

36

La nurserie.

37

Agrémenté de bambous géants.

38

.

39

.

39BIS

Gros bébé bambou !

40

Fleurs de bananes.

41

.

42

Au plus fort de la récolte : 200 personnes sont à l’œuvre !

43

.

44

.

45

.

45BIS

Fleur de café.

46

De la fleur au fruit.

47

Nous sommes invités pour une cueillette.

48

.

49

Le grain de gauche : première qualité, celui de droite : café moins cher.

50

Parsemées, quelques impatiences.

51

Son pollen ressemble beaucoup au rouge à lèvres.

52

Fougère énorme.

53

.

54

.

55

Un visiteur.

56

Un autre amateur de bananes.

57

Retour en salle de classe pour une tonne d’explications.

58

Machine à torréfier.

59

.

60

Notre cueillette (quatre personnes), suffisant pour se rendre compte de la difficulté du travail.

 

Nous avons apprécié cette visite, conseillée par d’autre voyageur, explication de grande qualité malgré la barrière de la langue.

Visite (de 9 h à 14 h) 30000 pesos par personne, 25000 pesos pour la nuit par véhicule.

 

Category: COLOMBIE 2015
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.