Author:
• dimanche, septembre 20th, 2015

19 septembre

1

Rue principale du village sans aucune animation.

2

Nous quittons le bivouac.

3

Toujours en direction d’Ica.

4

.

5

.

6

Pause café avec chaleur et sécheresse.

7

Canyon à sec.

8

Même les cactus souffrent.

9

Après une centaine de km sur cette piste nous approchons d’Ica.

10

Bivouac à Huacachina.
S 14°05.335 W 075°45.800 altitude 421 m.

20 septembre

11

Nous grimpons sur la dune, au réveil dur dur !

12

Le soleil nous fait défaut.

13

De vraies dunes comme au Sahara, tout à fait incongru à cet endroit !

14

Les agences s’en donnent à cœur joie.

15

Véritable oasis.

16

.

1

Bivouac sur la place de San Juan Bautista.
S 14°00.673 W 075°44.118 altitude 441 m.

21 septembre

2

Ica étant la capitale viticole du Pérou, nous allons visiter une cave.

3

.

4

Pas de chance aujourd’hui aucune visite, il faut attendre demain.

5

Dans les environs nous déjeunons au bord de la rivière.

6

Faute de cave je fais la vidange, tous les 5000 km ça revient assez vite !
Avec le gasoil chargé en soufre je reste prudent.

7

Dans l’après midi nous passons chez un producteur de pisco (eau de vie de raisins).

8

N’étant pas amateurs nous ne nous éternisons pas.

9

Attention puissante sonorisation embarquée !

10

Quand le coffre est trop petit : solution de secours !

Ce soir nous retournons dormir aux pieds des dunes.

 

22 septembre

1

Nous retournons à Tacama pour la visite, c’est flèché.

2

Ouverture à 9h30, à l’ombre des eucalyptus.
S 14°00.130 W 075°43.022

3

Entrée et visite gratuites avec guide.

4

A l’origine c’était un monastère.

5

Système d’une autre époque.

6

Site accueillant et très fleuri.

7

.

8

Le domaine Tacama d’environ 180 hectares.

9

.

10

.

11

.

12

.

13

.

14

.

15

.

16

Tacama utilise le savoir-faire français depuis les années 1920 (barriques françaises, oenologues français pour la vinification) et ce vignoble typiquement péruvien produit l’un des meilleurs vins du pays.

17

18

.

19

20

.

 

21

23

.

 

24

25

.

 

26

.

27

.

28

Modernisme de la mise en bouteille de nos jours.

29

Distillerie au goût du jour.

30

Après la visite viens le moment de la dégustation.

31

Le fameux Pisco (38°/46°), le vino tinto et le rosé pétillant.

32

Ensuite nous passons à table.

33

Salle de restaurant, service de qualité.

34

Et plein d’attentions.
Nous avons pleinement apprécié cette visite.

Cerise sur le gâteau il y a une bonne connexion. Afin de digérer tranquillement nos polyphénols « lol » de nouveau nous allons dormir sur la place municipale de San Juan Bautista face au commissariat juste à la sortie du domaine.

Category: PEROU
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.